Aleatoire-Immanent

Aleatoire-Immanent

grenier


[1] Seuil

 

"Il n'y a rien de bien sérieux dans la vie.
Tous les mots sonnent creux quand on les ausculte avec attention..."

A.D.N.

 

- Onze articles par page,

le plus ancien est en haut de la page 1,

le plus récent en dernière page,

soit en bas de  la page 6.

 

 

- Les articles que j'ai écrits à ce jour, le plus récent ici,

sont dans la catégorie de moi, où ils sont rangés : 

en Fils comme dans "fil d'Ariane"

en Soula pour une aube ensoleillée,

et en Face Nord plus âpre sans être amer.

 

- Pour ouvrir les pages c'est tout en bas :

{Page Précédente} - {Page 1/6   [v] } - {Page Suivante}.

ou ici :  Page 1,  Page 2 ,  Page 3 ,  Page 4 ,  Page 5Page 6

 

- Je n'ai aucun contrôle sur les bannières de pub 

qui apparaissent avec un navigateur sans parpub.

 

- Copie libre.


15/01/2013


Marleen Gorris 1995

 

 

"Antonia's  line" en vo sous-titrée français :
 

                                                                 

 

 

                                                                  -    par torrent public
 

 

Fichier avi de 826 Mo 

 

 

 


 


01/01/2013


Marianne Chaud 2008

 

 

 

Fichier flv lisible avec windows media player 

 

"Himalaya terre des femmes torrent"   en P2P 

 

 

 


 


02/01/2013


Alexandra David Néel 1888

 

 

 

Sa profession de foi "Pour la vie", ses premiers écrits publiés. 

 

 

 

Sur ce blog, les 6 chapitres en fichiers à déziper  : 

 

Pour la vie (Introduction) 

 

De l'autorité 

 

Droits et devoirs 

 

Les personnalités fictives 

 

De la recherche du bonheur dans le présent 

 

De l'antagonisme des intérêts 1 

 

De l'antagonisme des intérêts 2 

 

 


 

  



 

"J'ai écris "pour la vie" autrefois et je ne me dédis pas. Celui qui croit au "moi" ne peut avoir qu'une devise féroce : "périsse tout l'univers si cela doit sauver mon "moi", ma vie !". Et cette devise là, consciemment ou inconsciemment, elle est dans le cœur de tous : individus ou nations.
Les martyrs en sacrifiant leur vie ici-bas croyaient en acquérir une meilleure dans l'autre monde. D'autres songent à la gloire... Ce sont des "commerçants qui prêtent à intérêt".

 Il y en a que l'instinct pousse à se sacrifier pour leurs enfants et ceux-là suivent l'impulsion obscure de la bête qui défend sa progéniture parce que la nature veut la perpétuation de la race, ce sont des inconscients [...].
Il y en a qui ont le cœur tendre et le don facile et donnent leur vie en aumône, ce sont des saints.
Il y en a qui ayant pesé la somme des joies humaines et l'ayant trouvée légère, dédaigneux de la vie comme on l'est d'une guenille, laissent prendre la leur par qui veut comme une chose sans valeur : ce sont les philosophes.

Et puis, par delà tout ceux là, il y a celui qui a percé à jour l'illusion du "moi", qui a cessé de prendre au tragique le mirage de la naissance et de la mort ; celui dont l'esprit, vide où évoluent, comme des apparitions suscitées par un prestidigitateur, les mondes sans nombre. Celui-là est le seul qui, logiquement, puisse être sans égoïsme."

Alexandra David-Néel


11754101.jpg


055858.jpg




 

 


05/01/2013


Theodore Sturgeon 1958

  

Et c’est ainsi que cet abruti presque illettré, crasseux, aux dents noirâtres, vêtu de loques infâmes, leva la tête dans le demi-jour et répondit à l’interpellation de l’intelligence la plus vaste, la plus complexe, la plus fertile en ressources, et la plus puissante de tout l’Univers connu :  

— Ça va, ça va. Et alors qu’est-ce que tu veux ?  


 

"To marry Medusa" ou "The cosmic rape" (Le viol cosmique) 

 

 

"Le viol cosmique" en fichier odt sur ce blog 

 

 

 


 


05/01/2013


Henri Laborit 1976

 

 

Quand il ne peut plus lutter contre le vent et la mer pour poursuivre sa route, il y a deux allures que peut encore prendre un voilier : la cape (le foc bordé à contre et la barre dessous) le soumet à la dérive du vent et de la mer, et la fuite devant la tempête en épaulant la lame sur l’arrière, avec un minimum de toile. La fuite reste souvent, loin des côtes, la seule façon de sauver le bateau et son équipage. Elle permet aussi de découvrir des rivages inconnus qui surgiront à l’horizon des calmes retrouvés. Rivages inconnus qu’ignoreront toujours ceux qui ont la chance apparente de pouvoir suivre la route des cargos et des tankers, la route sans imprévu imposée par les compagnies de transport maritime. 

Vous connaissez sans doute un voilier nommé « Désir ». 

 

 

 

Se révolter, c’est courir à sa perte, car la révolte si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l’intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la suppression du révolté par la généralité anormale qui se croit détentrice de la normalité. Il ne reste plus que la fuite.  

 


 

 

 "Eloge de la fuite" sur ce blog 

 

Livre en fichier pdf 

 

 

 

Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement   

à travers les hommes de cette planète la façon   

dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent et tant   

que l’on n’aura pas dit que jusqu’ici cela a toujours été pour dominer   

l'autre, il y a peu de chance qu’il y ait quelque chose qui change.  

 

"Rencontre avec Henri Laborit" 

 



 

 

Une page bien faite sur H. Laborit 


20/02/2013


Guy Debord 1988


 

 

 

Extrait du chapitre V des "Commentaires sur la société du spectacle"  

 

  

La société modernisée jusqu’au stade du spectaculaire intégré se caractérise par l’effet combiné de cinq traits principaux, qui sont : le renouvellement technologique incessant ; la fusion économico-étatique ; le secret généralisé ; le faux sans réplique ; un présent perpétuel.   

 

 

 

Le mouvement d’innovation technologique dure depuis longtemps, et il est constitutif de la société capitaliste, dite parfois industrielle ou post-industrielle. Mais depuis qu’il a pris sa plus récente accélération (au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale), il renforce d’autant mieux l’autorité spectaculaire, puisque par lui chacun se découvre entièrement livré à l’ensemble des spécialistes, à leurs calculs et à leurs jugements toujours satisfaits sur ces calculs. La fusion économico-étatique est la tendance la plus manifeste de ce siècle ; et elle y est pour le moins devenue le moteur du développement économique le plus récent. L’alliance défensive et offensive conclue entre ces deux puissances, l’économie et l’État, leur a assuré les plus grands bénéfices communs, dans tous les domaines : on peut dire de chacune qu’elle possède l’autre ; il est absurde de les opposer, ou de distinguer leurs raisons et leurs déraisons. Cette union s’est aussi montrée extrêmement favorable au développement de la domination spectaculaire, qui précisément, dès sa formation, n’était pas autre chose. Les trois derniers traits sont les effets directs de cette domination, à son stade intégré.   

 

 

 

Le secret généralisé se tient derrière le spectacle, comme le complément décisif de ce qu’il montre et, si l’on descend au fond des choses, comme sa plus importante opération.   

 

 

 

Le seul fait d’être désormais sans réplique a donné au faux une qualité toute nouvelle. C’est du même coup le vrai qui a cessé d’exister presque partout, ou dans le meilleur cas s’est vu réduit à l’état d’une hypothèse qui ne peut jamais être démontrée. Le faux sans réplique a achevé de faire disparaître l’opinion publique, qui d’abord s’était trouvée incapable de se faire entendre ; puis, très vite par la suite, de seulement se former. Cela entraîne évidemment d’importantes conséquences dans la politique, les sciences appliquées, la justice, la connaissance artistique.   

 

 

 

La construction d’un présent où la mode elle-même, de l’habillement aux chanteurs, s’est immobilisée, qui veut oublier le passé et qui ne donne plus l’impression de croire à un avenir, est obtenue par l’incessant passage circulaire de l’information, revenant à tout instant sur une liste très succincte des mêmes vétilles, annoncées passionnément comme d’importantes nouvelles ; alors que ne passent que rarement, et par brèves saccades, les nouvelles véritablement importantes, sur ce qui change effectivement. Elles concernent toujours la condamnation que ce monde semble avoir prononcée contre son existence, les étapes de son auto-destruction programmée.   

 

  

 

Commentaires sur la société du spectacle  

 

Fichier open office document odt de 39 pages 

 

 

Films de Guy Debord, et d'autres, sur UbuWeb 

 

 

 


10/03/2013


[3] Mama Béa 1978

 

 

 

 

 

 

Mama Béa "Pour un bébé robot" torrent t411  

 

Mama Béa "Pour un bébé robot" torrent public
 

202 Mo, musique en flac 



 


13/01/2013


Sur les épaules de Darwin

 

 

3 ans d'archives d'une émission géniale

de Jean Claude Ameisen sur France Inter :

"Sur les épaules de Darwin, sur les épaules des géants.

 Se tenir sur les épaules des géants, et voir plus loin,

 voir dans l'invisible, à travers l'espace, et à travers le temps."

 

 

 

Sur les épaules de Darwin [--> 

 

Sur les épaules de Darwin -->]

 


19/01/2013


John Mayall 1969

 

 

"Empty Rooms" sur grooveshark

 

 



1. Don't Waste My Time

 

Tell me woman

Who you're with tonight

If you're on your own

Then that's allright

But if you don't want me with you

Don't Waste My Time with your jive

 

In this big city

I'm high and dry-

I just can't make out

Though I try

So if you don't want me with you

Don't Waste My Time with your jive

 

Do you have a place

where we could go?

Or does your mother

want you home?

Don't Waste My Time

I don't have long

It's hard to find a woman

When you know you'll soon be gone

 

So break the rules

And tell me &quotyes"

I'll prove to you

That love is best

But if you don't want me with you

Don't Waste My Time with your jive

 


2. Plan For Revolution

 

Establishment doctrine

in the USA

Make you very uptight

You don't want

Anybody standing in your way

Plan Your Revolution

But you mustn't fail

Examine eyery angle

Or you'll find the power people

Putting you in jail

Because the old ones

Are going to put you down

They want the longhairs out of town

They've forgotten they were rebels too

Fighting for freedom back in '42

But how will you be feeling

Twenty years from now

When all your sons and daughters

Will be criticising you

For the things you do?

 

Keep your head together

Accept reality

Don't become a druggie

Unless you're

too weak to face responsibility

Take initial action

Show them you are fair

Show them you're constructive

Abide by the laws

Or you will be nowhere

Tell the old ones what has got to be

Point the finger-

It's up to you and me

Get the nation aware of what is wrong

We need to feel

We've got a home where we belong

So study your behavior

Before you criticise

You'll need a lot of leaders

To clear away

Hypocrisy and wars and lies

Don't put off another day

What you could do today!

 


3. Don't Pick A Flower

 


4. Something New

 

When your head 

I sin a tangle

You've got no eyes

To settle down

Check yourself

With an airline

Get your ticket

Out of town

And you'll be somewhere

Travelling on

Very soon

You'll be grooving into

Something New

 

And that's the way we are

Running wild in the wind

Be true to your feelings

See Something New

 


5. People Cling Together

 


6. Waiting For The Right Time

 

I'm waiting
for the right time
If we meet
I wonder what I'll find
It's all in my head
but I wish she could be mine
I'm hiding
all my love inside

It's hell to know
She doesn't know
but I wanna tell you
She drives me out of my mind
She drives me out of my mind

I'm waiting
for love to come my way
So I wrote her
a letter the other day
So many things
that I wanted to say
Maybe now
it may you go away

It's hell to ...

I'm waiting
how long's it gonna be
A face in the crowd
Does she ever notice me
We never met
so is she a fantasy
How can I know
I'll have to wait and see

It's hell to ...

 


7. Thinking Of My Woman

 

I'm sitting in my hotel room

Hoping that she loves me

Wishing I could see her soon

 

When I left my woman

Was it only yesterday?

Seems like so much longer

Since I had to go away

 

Parting at all airports

Make me feel I want to cry

When I left my woman

It hurt to have to say goodbye

 

Somewhere across the country

I wonder what she's doing now

I'm lonely for my woman

I must get her back somehow

 


8. Counting The Days

 


9. When I Go

 


10. Many Miles Apart

 

Here in New York City

 

I just can't wait to get back home

I know my baby's waiting

Because she told me on the phone

 

When I dialed her number

It felt so good to hear her voice

It made the distance shorter

I'd be straight home

If I had the choice

 

But it makes it not so bad

To be so Many Miles Apart

I'll be home before long

And then she'll satisfy my heart

 


11. To A Princess

 

We said goodbye to people and we’ve got one night to love
How shall we spend the hours before I go
We have a chance to tell each other how we really feel inside
So that when the night is over we will know

We’ll have a private banquet by the candlelight in bed
And I’ll treat you like a princess ‘cause you are
We watch the television though there’s nothing much to see
As long as we’re together I don’t care

When we met I never dreamed that things could get so beautiful
We’ve accomplished many things in months and days

Day, ev’ry day is so different from another as we play
To realize the way that love has changed our ways
I never saw you looking quite as pretty as tonight
Is it my imagination or for real

The only certain thing is that I’ll love you through the night
So that when I’ll leave you’ll know just how I feel about you
Don’t think about tomorrow, we should fill our hours with love
No words describe the magic ‘round our bed

We stumbled on perfection and it’s such a precious thing
We will know we’ve got each other and all is said

 


12. Lying In My Bed

 


01/04/2013


Infos

Tout discours manque de crédibilité,  parce que

par son discours, à quoi veut faire croire l'auteur ? 

Mais parfois certains disent des choses vraies...

pour embêter leurs contradicteurs.

 

 

de defensa    

 

radio libertaire 

 

reseau international

 

reseau voltaire

 

neotrouve

 

rezo

 

r.t.

 

oulala 

 

sputnik

 

wikistrike

 

entrefilets  

 

slavyangrad

 

michel collon

 

charles sannat

 

olivier delamarche

 

fredéric lordon

 

jacques sapir

 

alain bertho 

 

paul jorion 

 

kot ivanov

 

panamza

 

xinhua

 

bastamag

 

novorossia

 

dragon first

 

rebellyon info 

 

le reste du monde

 

le grand soir

 

le p@rtage

 

les crises

 

the saker

 

le saker

 

agoravox

 

altermonde 

 

civilwarineurope

 

strategika 51

 

entelekheia

 

lundi matin

 

geab leap    

 

24h gold 

 

alvinet

 

earth

 

 

 


17/10/2013