Aleatoire-Immanent

Aleatoire-Immanent

Le colibri et le canadair...

 ou la manipulation en étendard

 

 

 

"Initialement appelé Mouvement pour la Terre et l'Humanisme,  

Colibris tire son nom d’une légende amérindienne, racontée par Pierre Rabhi : 

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes d'eau avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou,  agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ?  Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » 

Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »" 

 

 

 

Je ne suis pas un colibri qui se veut faire aussi gros qu'un canadair. 


Bien que je comprenne la satisfaction personnelle ressentie

en accomplissant sa "petite part", j'y vois aussi orgueil et vanité.

L'altruisme est une des façons de valoriser soi et ses croyances,

à ses propres yeux et à ceux des autres.

La seule raison d'être de ce qui vit est d'éprouver la vie, et le monde,

toute autre "mission à accomplir" n'est que construction, fabrication,

sous-produit d'un mental créant des pensées 24h/24,

de même nature que ce qu'on évacue tous les jours.

  

 

 

Répandre l'idée de "faire sa part" est de la manipulation,

pour amener l'individu à participer à une action collective,

visant à promouvoir le système de croyances de ceux

qui en sont à l'origine, à soumettre l'individu à ce même

système de croyances, et à asservir les consciences à

des valeurs posées comme incontestables.
 


 


 

Toute injonction de "mission à accomplir" ressort de la manipulation. 
 
 

Quand c'est pour se motiver soi-même, se donner une raison de vivre,  

 

chacun se dote des béquilles qu'il a sous la main.

Mais quand l'objectif est d'embrigader autrui, en le culpabilisant au passage, 
 

 

c'est de la manipulation de base, qui agit sur moi comme un répulsif.


La fable est émouvante à faire pleurer, bien manipulatrice,

les personnes qui s'y laissent prendre trouveront leur bonheur

en suivant le troupeau conformiste de la bonne conscience.


 


 

Un incendie n'est pas arrêté par des gouttes d'eau, 

 

il finit de sa belle mort quand il n'y a plus rien à brûler, 

 

d'où l'allumage de contre-feux pour lui couper les vivres. 

 

Les processus vont jusqu'à leurs termes, avec ou sans colibri.

 

 

 

 

Ce que j'apprécie chez les Témoins de Jéhova c'est leur :

     "Bonjour, nous sommes les Témoins de Jéhova"

Ce qui est sournois chez Pierre Rabhi et ses frères (colibri, nef, terre de liens, etc)

est qu'ils avancent masqués, et qu'au lieu de déclarer :

     "Bonjour, nous sommes les Anthroposophes,

adeptes de l'enseignement révélé de Rudolf Steiner,

nous sommes croyants, fondamentalistes, créationnistes et racialistes",

ils se présentent plein de bons sentiments écolos, quasi gauchos,

des petits saints qui font leur petite part pour le bien de l'humanité...

     alors qu'ils ne font que recruter pour leur paroisse. 

 

 

 

 

 



27/05/2012